Category Archives: liberté

Quand la Mère Patrie trahit ses enfants

Nous recevons si souvent des nouvelles comme quoi les personnes à l’étranger ont de la difficulté à ouvrir ou même simplement conserver un compte bancaire qu’une de plus ou de moins n’y change plus grand chose. Récemment encore, nous avons eu droit à une nouveauté : plus de carte de crédit pour les personnes à l’étranger auprès de Postfinance, y compris, et c’est là que cela se corse, pour nos compatriotes à l’étranger.

Et pourtant ces dites personnes à l’étranger appartiennent pour la grande majorité à la catégorie des honnêtes citoyens suisses respectueux des lois, qui aimeraient bien pouvoir vivre comme tout un chacun!

Peut-on considérer comme acceptable qu’un suisse de l’étranger ne puisse plus avoir de carte de crédit auprès de Postfinance, qui soit-dit en passant bénéficie d’un soutien étatique certes indirect mais bien réel de part les missions de service public attribuées à la Poste?

Image d’illustration du communiqué de la TSR

Dans cette discussion, on oppose souvent l’aspect moral (malheureusement oui, c’est pas juste!) aux cotés pratiques et financiers (mais c’est nécessaire pour nos banques et notre économie).

Et bien je me permettrai de penser que ce calcul est profondément faux et risque bien de nous coûter très cher à moyen terme! Les Suisses de l’étranger représentent notre première force de représentation face au concert des nations  d’une manière générale. Mais plus précisément encore, un nombre important d’entre-eux appartiennent à la catégorie des expatriés pour raisons professionnelles. En clair et en français, ils défendent les intérêts de nos entreprises à l’étranger et leur travail garantit nos places de travail orientées exportation ici en Suisse.

La trahison que nous leur faisons vivre en les empêchant d’avoir d’accès à des services de base nécessaires voir parfois indispensables pour garantir leur lien avec le pays laissera inévitablement des traces. Et comme l’élastique que l’on tend  et tend encore, lorsque le point de rupture est dépassé, il apparaît subitement un dommage dont tout le monde fait semblant d’être surpris. Maman mon élastique est tout cassééééé! Tu aurais dû être plus soigneux! Il est bon pour la poubelle mon chéri!

Aujourd’hui nous sacrifions l’important au profit de l’urgent. Nous favorisons le court terme au détriment du long terme. La prospérité dont nous bénéficions à l’instant ne s’est pas bâtie sur ce genre de valeur. Bien au contraire, notre histoire regorge de précurseurs voir carrément d’aventuriers qui ont pris des risques pour permettre à la collectivité d’avancer.

Si les règles mises en place dans le domaine financier ne permettent plus à, encore une fois, des honnêtes citoyens de garder un lien économique normal avec leur propre pays, alors ces règles sont mauvaises, et ils est d’urgent de réfléchir à les corriger voir les abolir le cas échéant. Blaise Pascal affirmait “qui fait l’ange fait la bête“, il ne semble pas usurpé du tout de continuer “qui fait le paradis, fait l’enfer”!

Le problème que nous avons avec nos expatriés n’en est qu’une manifestation parmi d’autre, mais si nous continuons à nous crisper sur une position générale ultra défensive, nous préparons une longue glissade qui s’annonce bien douloureuse et surtout difficilement arrêtable une fois entamée.

Les vicissitudes que nous faisons vivre à nos concitoyens expatriés appartiennent clairement à la catégorie des injustices, mais c’est aussi en premier lieu un affaiblissement de notre pays.

La Mère Patrie trahissant ses enfants ne devra pas s’étonner lorsqu’ils s’éloigneront d’elle!

Laurent Jospin

Référence :
Article web TSR :   http://www.rts.ch/info/economie/6949634-postfinance-abolit-les-cartes-de-credit-pour-ses-clients-a-l-etranger.html

Si je devais n’en signer qu’une, cela serait celle-là!

Voilà très exceptionnellement sur ce blog, je vais me permettre de vous demander de signer une pétition. Bon me direz-vous quel peut-être ce sujet si important qu’une des règles non dites de ce blog soit violée?

Allons droit au but, si la société xyz vous annonçait qu’elle vient de déposer un brevet sur un mélange composé d’oxygène, d’azote, un peu de CO2 (trop! beaucoup trop!!), et quelques autres gaz rares, qu’à partir de maintenant cela portera le nom d’air ambiant, et que le fait de respirer ce produit tout à fait révolutionnaire vous rend redevable de royalties auprès de xyz, vous hurleriez, avec raison d’ailleurs, au spoliateur, voir à l’assassin, toujours avec raison puisque celui qui ne peut payer doit cesser de respirer!

Et bien, même si l’exemple ci-dessus vous semble tiré par les cheveux, c’est exactement de cela dont il s’agit, car breveter le vivant ne relève pas d’une autre logique. Toutes les explications alambiquées que l’on vous produira pour justifier une soi-disant plus value ne servent qu’à noyer le poisson et ne possèdent aucune justification réelle. En physique lorsqu’un système mécanique devient trop complexe pour pouvoir être résolu avec les équations simple ou de bas niveau comme F=MA, on élève notre point d’observation et on considère l’énergie globalement du système.

Et bien, on peut faire la même chose ici : personne ne devrait être assez naïf pour croire que nos vendeurs d’ OGM et autres velléitaires de la captation du vivant à leur seul profit ont pour but l’enrichissement de l’humanité! Non, ils veulent s’enrichir eux, et si possible nous mettre dans une situation de dépendance totale.

Si vous avez encore le moindre doute à ce sujet, je vous encourage à regarder un extrait d’une ancienne émission sur le coton OGM, à trouver ici : http://www.rts.ch/play/tv/mise-au-point/video/mauvais-coton?id=4477031

C’est pas long et vraiment très instructif! Et alors vous vous accorderez avec moi pour dire que le terme d’assassin n’est pas usurpé.

Vraiment, j’aimerais vous convaincre de prendre la petite minute nécessaire à signer cette pétition demandant aux autorités européennes de renoncer à toute législation qui permettrait de breveter le vivant et en particuliers de ne pas accorder à Monsanto une nouvelle série de brevets allant dans cette direction : https://no-patents-on-seeds.org/fr/activites-recentes/signez-maintenant

Les générations futures nous en seront reconnaissantes.

Laurent-David JOSPIN

Vert ou Libéral ? Quand c’est Monsanto qui tranche la question …

Essayons de brosser un peu le tableau, je me trouve à Genève entre deux rendez-vous professionnels et prends une petite pause dans un café tout proche de la gare et voici ma première surprise de la journée : “ Bonjour, excusez-moi vous ne seriez pas par hasard Laurent Jospin“. Un rapide coup d’œil sur mon passeport me permet de confirmer à l’inconnu que le hasard faisant parfois bien les choses, il apparaît que je serais bien un certain Laurent Jospin. Bon très honnêtement, j’avoue que la seconde d’après je n’avais pas l’air trop malin, car tout à fait par hasard toujours, la personne en question était un ami d’enfance de la lointaine époque où j’avais encore le temps de jouer aux échecs, et qui, lui à l’inverse, m’avait bien reconnu. Oups, on essayera de faire mieux la prochaine fois.

Pour essayer de me trouver des circonstances atténuantes, je signalerai tout de même qu’il avait eu l’occasion de me voir sur Canal9 lors de mon débat avec le conseiller national Jean-René Germanier et qu’ensuite il m’avait, l’outrecuidant, proprement googlisé sans même penser à me transmettre l’annonce préalable par recommandé avec accusé de réception que la décence minimale impose.
Bref, tout ça pour dire que nous avons passé un sacré bon moment à repasser des anecdotes de notre jeunesse, lorsque nous sommes arrivé à ZE QUESTION, “mais Laurent comment peux-tu être à la fois vert et libéral, n’est-ce pas contradictoire?“. La transparence m’oblige à vous dire que l’ami en question vote très à droite considérant que l’économie prime puisqu’elle est la source des financements nécessaires aux prestations étatiques. L’accusation suprême se dressait devant moi, tu fais semblant d’être libéral pour faire passer tes idées vertes. Vous noterez en passant qu’il s’agit ici d’une jolie première puisqu’on avait surtout, jusqu’à ce jour, accusé les vert’libéraux d’être des faux verts pour faire passer des idées libérales. Baste, soyons philosophe et consolons-nous en pensant qu’un coup à gauche suivi d’un coup à droite font une moyenne assez centrée.

Bien évidemment, le sujet ne représente vraiment plus aucun problème depuis le temps que l’on me la pose cette fameuse question, mais là j’ai eu envie de quitter le niveau théorique ou philosophique et aller dans le très concret.

Antoine, as-tu regardé l’émission de Temps Présent la semaine passée “Des OGM dans nos assiettes, de gré ou de force”?“. Non, Antoine ne l’avait pas regardée, alors profitant de la technologie moderne, je lui ai montré quelques passages choisis depuis mon smart-machin-truc, accompagnés d’explications complémentaires sur les perspectives à moyen terme. L’avantage d’avoir à la maison une épouse biologiste et un fils très prochainement ingénieur en sciences de l’environnement fait ici toute la différence.

Une Maman qui n’espère plus que la mort pour délivrer son enfant !!

Si vous vous trouvez sur mes pages, vous devriez logiquement être disposés à me croire, alors n’hésitez pas et croyez-moi sur parole et apprenez que quand j’estime qu’il y a à matraquer alors je matraque franchement et dans la bonne humeur.  Pauvre Antoine, il aura eu droit à toute la panoplie des conséquences actuelles et prévisibles. Antoine possède une formation universitaire de haut niveau et s’il n’a jamais pris le temps de s’intéresser à la biologie, il comprend vite et bien les tenants et aboutissants. Comme le pire est certain, et le pire du pire probable, son visage se défaisait au fur et à mesure que nous évoquions les conséquences sur la santé humaine, l’environnement, la capacité à nourrir les populations et donc les famines à prévoir, les guerres aussi, ….

Pour ce message, je n’aimerais pas trop détailler le glauque du glauque, mais on peut citer sommairement :
- augmentation des fausses couches et des naissances de bébé lourdement handicapés
- explosion du nombre des cancers
- augmentation des maladies dégénératives et auto-immunes comme l’alzheimer
- spirale inflationniste pour l’usage de produit de plus en plus toxique
- dans certaines régions du monde, l’usage des OGM conduit déjà à des vagues de suicide auprès des paysans
- destruction du substrat vivant des sols jusqu’à l’irréversible
- nous avons aussi évoqué le Vietman où comme mentionné sommairement dans l’émission les populations souffrent encore de l’usage de l’agent orange
- …

C’est à ce moment que nous avons repassé la séquence durant laquelle on voit la Maman de Diana chercher ses mots douloureusement pour essayer de dire qu’elle n’espérait plus que la mort pour son enfant. Prendre conscience qu’il ne s’agit que d’un prélude individuel à une tragédie s’annonçant collective devient simplement insupportable pour quiconque possède ne serait-ce qu’un embryon de cœur.

On parlait de concret au début de ce post. Concrete en anglais signifie béton, et bien à la fin de nos échanges  mon ami était à peu près aussi pâle que s’il avait frappé violemment sa tête contre un mur en béton. “Vois-tu, Antoine pour que le libéralisme fonctionne, il doit impérativement aller de pair avec une responsabilisation pleine et entière. Plus je suis libre, plus je dois assumer les conséquences de mes actes et choix“. Le nœud du problème est là, Monsanto exige, voire vole, une liberté sans limite pour elle, mais nie, voire s’arrange pour se soustraire à, devoir assumer les conséquences en découlant.

Le libéralisme réclamé par l’industrie agro-alimentaire notamment au travers de ces fameux accords TAFTA et autres similaires occultes n’est simplement pas du libéralisme. Vous pouvez le qualifier comme il vous plaira, il ne s’agira jamais de libéralisme mais bien d’une dictature, susceptible d’ailleurs de dépasser sur la durée en horreur globale les pires régimes sanguinaires que la Terre ait connu.

En réalité, un vrai libéral ayant compris la portée pleine et entière du mot libéral devrait adhérer à la vision verte, car il ne s’agit en fin de compte que de simple bon sens : ne jamais mettre en péril ce que je ne pourrais pas réparer.

Laurent David Jospin

Note 1 : pour une raison que j’ignore l’émission n’est plus visible sur le site de la TSR, toutefois vous pouvez la trouver sous http://www.dailymotion.com/video/x2mn4d4_des-ogm-dans-nos-assiettes-de-gre-ou-de-force-temps-present_news et si jamais elle disparaissait encore, il y a encore un autre moyen de la trouver, me demander le cas échéant.
Note 2 : Antoine n’est pas Antoine, il s’agit d’un prénom d’emprunt à la demande de l’intéressé qui, vu la fonction qu’il occupe, ne souhaite en aucun cas pouvoir être reconnu.

Une pensée pour notre Fête Nationale

Vous l’avez peut-être remarqué Oskar Freysinger a lancé une pétition ayant pour but de défendre la neutralité helvétique.

Pour ma part, je suis aussi très fortement attaché à notre neutralité mais peut-être pas exactement celle de Monsieur Freysinger.

Une neutralité synonyme de lâcheté et d’abandon de nos responsabilités me dérangerait profondément. Si le but est de se retrouver dans la posture des célèbres 3 petits singes “pas vu, pas entendu, je dis rien” alors non vous ne me trouverez pas parmi les défenseurs d’une telle neutralité, pratiquement d’un tel égoïsme.

Ces 3 petits singes portent en réalité le nom des 3 singes de la sagesse. Selon la maxime asiatique liée à cette représentation, il n’arriverait que du bien à celle ou celui qui l’appliquerait dans sa vie. Et bien non, je n’arrive pas y croire! A court terme peut-être, mais pas à long terme, car ce qui a été négligé, nié, ou encore caché sous le tapis finit toujours par ressortir et faire plus mal encore. Que vous considériez des problèmes de gestion dans une entreprise, des secrets de famille, des différents politiques internationaux, ou encore les problèmes environnementaux de notre planète, il en va toujours de même.

L’image que je vous propose ici pour illustrer notre réflexion me semble vraiment parlante. Regardez les bien ces trois si belles femmes, en voulant fuir leurs responsabilités elles se transforment en pierre morte. Seule la petite fleur en bas à gauche, qui choisit de s’exposer, avec sa corolle face au spectateur, apporte une touche d’espérance au tableau.

Si notre pays veut rester vivant, au sens figuré et qui sait peut-être un jour au sens propre, il serait bien avisé de s’exposer encore bien davantage comme médiateur, et de faire resplendir cette neutralité comme un outil mis à disposition de l’ensemble des Nations. Si vous ne savez plus comment vous parler, venez nous parler et nous parlerons pour vous!

Je suis prêt à soutenir une position dans laquelle notre pays refusera de s’associer aux sanctions visant la Russie dans le cadre du drame ukrainien pour préserver notre capacité à parler aux deux bords. Mais en toute cohérence, nous devons faire plus, beaucoup plus, pour amener les forces opposées à dialoguer et apporter une vraie contribution à la résolution du conflit.

En fin de compte, je ne sais pas encore si je signerai votre pétition, Monsieur Freysinger, car mes craintes ne se dissipent pas. Votre conception de la neutralité m’effraye. En vérité je vous le dis : la fuite ne mène à rien, rien de bon en tout cas. Ayez le courage d’une neutralité active au service de tous, et non celle d’un égoïsme nombrilistique, et alors seulement je vous soutiendrai.

Excellente Fête Nationale à tous!

Laurent-David Jospin

(a little bit too) Large husband is watching you!

Mais comment osez-vous vous plaindre? Ces fonctionnaires de la NSA poussant l’esprit de sacrifice jusqu’à surveiller leur propre conjoint devaient en réalité certainement se méfier d’être trompé avec de dangereux terroristes. D’ailleurs, le seul fait que ces personnes osent tenter de séduire leur conjoint prouve indubitablement qu’il s’agissait d’agents des forces du mal!

Et puis, ayez un peu de compassion que diable! Si vous vous mettiez à la place de ce pauvre fonctionnaire de la NSA contraint à user et abuser des fast-foods les plus divers par pur esprit de patriotisme spontané, vous verriez qu’il n’avait plus les moyens de suivre son conjoint, n’arrivant guère plus à passer les portes ni encore moins à monter les escaliers. En réalité, la NSA ne cherche qu’à contribuer à l’épanouissement des couples de ses fonctionnaires, en permettant une présence amoureuse totale de l’un auprès de l’autre. Il ne peut en aucun cas s’agir d’un dévoiement du système, n’y pensez même pas.

D’ailleurs c’est très simple, aucune faiblesse humaine ne peut mettre en péril le bon usage du système, puisque dès l’instant où une surveillance a été exercée, elle a forcément contribué à défendre le monde libre. Ce qui permet de dire que le système est garantit zéro défaut, puisque tout a été admirablement pensé avec un mode d’auto-justification permanent. J’en ai les larmes aux yeux, quelle incomparable abnégation de ce brave Oncle Sam à défendre nos libertés les plus fondamentales!

Comment? C’est pas beau de se moquer? Mais qu’allez vous donc penser là!!

Chantons en cœur, I love America, I love America …

Laurent-David Jospin

Réf : www.rts,ch “Des membres de la NSA ont aussi espionné leurs conjoints

Liberté chérie

Les systèmes de vote par internet devaient être inviolables. Or toute personne ayant un peu trempé ses mains dans le cambouis informatique ne peut ignorer qu’il n’y a jamais eu un seul système inviolable, y compris les ordinateurs de la CIA! Alors pensez-donc.

J’ai été surpris que l’on veuille passer au vote électronique, surpris que l’on le fasse réellement, surpris que la (première) faille apparaisse au jour si tardivement, et enfin surpris que les gens fassent semblant d’être surpris. Surpris, vous avez dit surpris? Comme c’est surprenant!

Et enfin de compte, on peut résumer toute l’histoire ainsi : plus le système sera sécurisé, plus il faudra des moyens conséquents pour le contourner, et plus la probabilité sera élevée que l’instigateur d’une telle démarche soit puissant et mal intentionné.

Oui j’aime la liberté et la démocratie authentique. L’expérience vécue par certains pays, pas si loin de chez nous finalement montre que la pseudo démocratie se révèle presque pire qu’une dictature assumée.

Le Souverain, soit le peuple!, nous fait quelque fois râler lorsqu’il prend une décision que nous ne souhaitons pas, mais dans l’ensemble force est de constater que jusqu’à présent notre pays a été largement mieux géré que nos voisins, qui eux-mêmes ne sont déjà pas forcément les pires.

Dès lors, nous devons préserver et chérir ce trésor reçu en héritage de ceux qui nous ont précédés. Cela doit impliquer un œil très critique sur toutes failles, fussent-elles seulement potentielles, sur la pierre angulaire de toute cette construction unique : la liberté et le secret du vote personnel!

Laurent-David Jospin